Vous êtes ici : Accueil > Développement durable > Développement durable
Publié : 12 décembre 2013

Développement durable

Le 28 novembre 2013, notre collège a été mis à l’honneur, pour l’ensemble des pratiques engagées en faveur du développement durable. En effet, le réseau GRANDDE organise, depuis plusieurs années, un concours dont les lauréats ont entrepris une démarche reconnue, active et pérenne. Ce réseau distingue plusieurs catégories : les très petites entreprises, les PME, les grandes entreprises et les institutions et associations - catégorie dans laquelle le collège Pablo Picasso s’est distinguée.

Une politique ambitieuse et innovante, initiée et impulsée par M. Lodde, a permis à notre établissement de déposer un dossier de candidature remarquable, soutenu par l’ensemble de la communauté pédagogique de notre bel établissement. M. Lodde a réussi à fédérer, en quelques années, l’ensemble des pratiques, et à donner une cohérence collective à nos actions. Madame Grandserre a pu mesurer la reconnaissance du travail accompli lors de la remise des prix, et sa démarche de promulgation des actions menées intra-muros est plus que rassurante pour l’avenir du collège.

Afin que chacun puisse apprécier à sa juste valeur la qualité des engagements pris par le collège Pablo Picasso depuis de nombreuses années, et à l’occasion de cet honneur qui nous a été fait lors de la remise des prix, il est primordial de dresser un bilan des actions menées.

Car le développement durable dans un établissement scolaire poursuit de nombreuses ramifications, qui vont bien au-delà des pratiques individuelles. Dans un ordre partiellement aléatoire, évoquons ensemble :

- l’alimentation.

Nous avons souhaité faire bénéficier aux élèves de repas « du terroir ». Ces repas préparés avec talent par M. Jouen, ont permis à nos élèves de savourer une cuisine de proximité, composée de produits issus de l’agriculture biologique. Pour l’occasion, des éleveurs et producteurs locaux ont été sollicités. Jusqu’à 5 repas annuels ont été servis.

Lors de la semaine du goût, nous avons développé certaines thématiques, et augmenté les champs gustatifs des élèves.

Lors de l’action « l’épiez dans le plat », un intervenant extérieur a expliqué à nos collégiens les enjeux de la consommation raisonnée et raisonnable. Les enseignants d’histoire-géographie, en collaboration avec l’association CARDERE, s’en souviendront.

Nous avons sensibilisé nos jeunes élèves de sixième à l’aspect quantitatif et qualitatif de leur petits déjeuners, lors d’animations de dégustation initiées au restaurant scolaire.

Nous avons fait découvrir les saveurs de fruits exotiques, avec pour support des jeux de reconnaissance de produits.

Au quotidien, nous proposons au restaurant scolaire des repas équilibrés, les fruits et légumes étant bien souvent à l’honneur. Les filières courtes sont privilégiées. Ceci demande des sacrifices budgétaires, le collège les fait.

Nous avons informé nos élèves sur l’origine des produits, par le biais de diaporamas diffusés pendant les repas.

- La biodiversité

Le club « jardin » , piloté par Madame Smith et Monsieur Martin, permet d’initier certains de nos collégiens à l’entretien d’un jardin botanique. Les rencontres hebdomadaires permettent d’appréhender les différentes tâches de préservation, de désherbage, de coupe et d’entretien. La biodiversité est fortement évoquée et entretenue.

Les rencontres avec l’art ont permis à M. Vatinel d’améliorer le cadre de vie de nos élèves, lors de la création de plusieurs œuvres paysagères.

La construction de nichoirs à oiseaux par nos éco-délégués, d’un « hôtel à insectes » et d’une ruche, avec l’aide irremplaçable de la section menuiserie du lycée Auguste Perret du Havre : voilà encore la preuve du dynamisme créatif de nos élèves.

Le travail engagé par nos collègues de SVT, au quotidien, achève de sensibiliser nos élèves sur l’importance de la biodiversité dans leur espace proche.

- les déchets :

Nous collectons et recyclons :

  • les bouchons
  • les piles
  • les portables
  • le carton
  • les papiers
  • les anciens manuels
  • les conditionnements métalliques
  • les déchets verts
  • les eaux de pluie.

C’est dans le cadre du recyclage des déchets alimentaires que la politique d’établissement est la plus percutante. Grâce à l’action de M. Lodde, un pavillon de compostage, géré par Monsieur Jouen, a été installé dans notre établissement. La CODAH, l’ADEME, le Conseil Général et la municipalité d’Harfleur ont été sensibles au dossier déposé par notre ancien chef d’établissement. Notre chef cuisinier a alors entrepris une formation afin d’utiliser au mieux ce pavillon, et les résultats ne se sont pas faits attendre. Ajoutons que chaque élève mangeant à la cantine est amené à effectuer dans son assiette, chaque jour, un pré-tri sélectif. Le développement durable implique un changement durable des comportements.

Ajoutons encore à la liste des actions l’utilisation d’un lombricomposteur, installé dans un labo de SVT, géré par M. Martin. Pour information, il s’agit d’un biosystème équilibré, qui permet la transformation organique de déchets en compost, par des lombrics.

Les « bidulistes » de Fécamp étaient venus nous faire l’honneur d’un concert, développant un concept de détournement d’objets. Le recyclage à l’état pur.

Nous avions nettoyé les abords de la Lézarde à Saint-Laurent-De-Brévedent. Plusieurs tonnes de déchets avaient ainsi pu être prélevées et valorisées. Les élèves de troisième ayant pris part au projet peuvent être fiers.

Les éco-délégués ont oeuvré pour l’information et l’affichage. Ils ont débroussaillé, nettoyé, collecté.

- la solidarité

Comme n’oubliait pas de souligner l’article du journal du collège, les actions autour de la solidarité sont légions, car le développement durable se conjugue avec développement de tous les êtres Humains.

Le club « picassolidarité », encadré par Madame Bahra, et Madame Lahaye, avec l’aide appuyée de différents collègues, organise, depuis plusieurs années :

  • la course contre la faim, avec l’aide de nos collègues d’EPS,
  • la vente d’articles divers au marché de Noël ou la fête de « la scie » au profit d’un partenariat avec le Burkina,
  • l’aide à la distribution de repas aux restos du cœur,
  • l’intervention d’ « artisans du monde », autour de la thématique du commerce équitable,
  • la collecte de bouchons,
  • la collecte des pères noël verts,
  • la collecte au profit de l’opération « pyramide des chaussures »,
  • la semaine de la solidarité,
  • la collecte de matériel scolaire…
  • les déplacements

Nous avons remis en place le garage à vélos. Nos élèves peuvent donc diminuer leur « impact carbone » tout en cultivant leur goût de l’effort.

Nos collègues pratiquent le co-voiturage, dans la mesure de leurs possibilités.

Nous partageons, lorsque cela est possible, les transports en commun avec d’autres établissements, pour des visites ou voyages.

Nous privilégions le TER pour les visites locales.

- L’eau

Lors d’actions pédagogiques, comme « au fil de l’eau », nous avons sensibilisé les élèves au cycle de l’eau.

Des visites de centres de recyclage de l’eau ont eu lieu, soit lors de sorties organisées par Madame De Sloovere et Madame Merle dans le cadre de la DP3, soit encore par Messieurs Arnaud, Boutin, Milet, Bizet dans le cadre d’un projet de re-motivation d’élèves de troisième.

Nous avons sensibilisé certains de nos jeunes à l’entretien des cours d’eau, avec de menus travaux de proximité, dans un bassin versant d’Harfleur, afin de dynamiser et assainir un ruisseau.

Une intervention du syndicat des rivières nous a permis d’étudier la pollution de la Lézarde, avec l’inestimable aide de Monsieur Joulain, professeur de sciences-physiques.

Un partenariat avec VEOLIA nous a permis d’appréhender de manière pragmatique le cycle de traitement des eaux usées. Nous avons complété ce cycle par une visite de la piscine de Gonfreville l’Orcher, afin de connaître les enjeux de la maîtrise de l’eau.

- l’énergie

Nous tentons de lutter au quotidien contre les pertes énergétiques, surtout en période hivernale.

Une brigade verte avait été instaurée, les élèves avait la charge, le midi, d’inspecter les salles de classe afin de chasser les voyants inutiles, les lumières obsolètes, les écrans solitaires.

Dans le cadre de la DP3, nos collègues ont fait découvrir différents sites de production énergétique dans la région, ainsi que le site d’incinération « écostuaire ».

- les risques

Nous éduquons nos élèves aux risques industriels, aux risques du transport, aux inondations, aux incendies. Des exercices sont régulièrement organisés.

Madame De Rooy et Monsieur Dhaussy permettent à tous les élèves du collège de bénéficier d’une formation aux premiers secours, dans le cadre des IDD.

- les bâtiments, le cadre de vie

Nos agents d’entretien font un travail exemplaire pour assurer l’accueil des enfants et personnels dans de bonnes conditions, leur assurant un cadre de vie propice à l’étude. Nous sensibilisons systématiquement nos élèves au respect du travail et de la personne, en tentant de réduire au maximum notre impact quotidien quant au nettoyage des salles de classe et des couloirs.

Un patio a été rénové afin de permettre très prochainement à nos élèves de profiter de leurs pauses, dans un cadre serein et protégé, mélange harmonieux de végétation, boiseries, et minéraux. Un univers pensé et voulu par et pour les élèves, et dont la conception a fait l’objet d’une chaine de solidarité inter-établissements hors normes. Honneur au lycée Auguste Perret, cette fois encore. C’est cela aussi, le développement durable.

- le bruit

Nos collègues ont organisé une rencontre, dans une salle d’Harfleur, de sensibilisation au surcroît de décibels. Ces interventions sont fondamentales, et exacerbent le « mieux vivre ensemble » dans un environnement de type collège, ou la pollution sonore active et passive sont sources de bien des tensions.

- les achats

Le saviez-vous ? Nous achetons des produits respectueux de l’environnement pour entretenir le collège. Cette démarche initiée par Monsieur Lodde et Monsieur Souillart, a maintenant l’appui indéfectible de Monsieur Cruchet, gestionnaire du collège, très fortement impliqué dans le développement durable au collège.

Les filières courtes ont déjà été évoquées. Nous sommes amenés, dans nos achats à toujours considérer l’impact carbone.

- le bien-être

Tous ceux qui ont été cités, mais aussi ceux dont l’impact n’a pas une lisibilité évidente, les animateurs de club, les collègues qui animent les ateliers, l’UNSS, les voyages, tous ceux qui soignent l’accueil des enfants, la réception des parents, les groupes de parole, l’infirmière, l’assistante sociale, la direction, l’équipe complète de la vie scolaire, qui ne ménage jamais ses efforts pour que le plaisir d’apprendre et de vivre ensemble reste une évidence, tous ceux-là ont œuvré pour le bien-être dans l’établissement. C’est l’un des paramètres fondamentaux du développement durable.

Voilà en quelques mots la justification de cette distinction qui nous a été accordée, à tous.

Nous sommes tous acteurs, et durablement.

Marc Bizet